Dans les profondeurs du panier de crabes

Longtemps j’ai considéré qu’un téléphone mobile c’est avant tout un telephone. Après avoir utilisé un premier GSM qui ne pouvait tenir que dans une poche de taille respectable, j’ai adopté des modèles rustiques ayant pour principale vertu d’être des téléphones avec quelques fonctions accessoires. Le modèle bon marché avec un petit écran en noir permettait de téléphoner aussi bien que des modèles plus sophistiqués. Une coque plastique résistante aux chocs, c’est une qualité appréciable quand on voyage.

Un épisode dont je me souviens c’est le plongeon de mon téléphone dans feu la marina de Fare Ute à Papeete. Lorsque je me penche au bastinguage pour dire bonjour à mes amis du yacht voisin (le BuBu) mon téléphone choit de la poche de ma chemisette et il descend à 25 mètres. Alain enfile sa combinaison et il va me chercher l’objet en toute simplicité. Après le téléphone marchait beaucoup moins bien mais la puce était sauve. L’avantage du téléphone bon marché c’est qu’il est moins douloureux à remplacer.

Tous ces jeunes gens fascinés par leurs écrans ça m’a tout de même intrigué. “Que toute connaissance commence avec l’expérience cela ne fait aucun doute”. Suivant cette formule kantienne (critique de la raison pure) j’ai donc fait l’acquisition d’un téléphone nouvelle vague avec toutes les belles icônes. Comme je suis loin de la virtuosité des artistes qui parviennent  à écrire d’une main tout en maintenant leur équilibre à l’aide de l’autre main quand je les côtoie dans le métro (je me demande d’ailleurs où s’arrête cette dextérité dans leur quotidien) j’ai décidé de progresser en ayant recours à un mode d’emploi.

Si la somme est insignifiante, elle prend sans doute un sens dès lors qu’elle est multipliée par … Mais par ailleurs je suis de la vieille école qui considère que l’on ne sort pas sa carte bancaire pour 25 centimes. Ce qui me paraît par contre plus ennuyeux c’est de devoir donner mon numéro de carte bancaire … ce qui n’est d’ailleurs pas utile puisque la notice est diffusée gratuitement si l’on clique sur un lien quelques lignes plus bas. Aujourd’hui bien sûr dans ce monde provisoire.

Tout le monde il est beau et gentil dans ce joli monde de Facebook, Samsung, Google et compagnie. Tout de même monsieur le crabe vous avez de bien grandes pinces. Moi là dedans je joue pas les homards. Je n’ai pas encore trouvé le moyen d’obtenir votre numéro de carte de crédit avec 25 centimes en prime. Il est vrai que les beautés littéraires d’une notice sont inégalables. Je vous le dis tout de même, les gars les filles, mieux vaut faire gaffe !

http://www.takatrouver.net/poesie/index.php?id=390

Jean-max Thuille : thuillejm@gmail.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *